Vigne rougeVigne rouge

La plante médicinale du système circulatoire.

Vitis vinifera L. var. tinctoria Vitaceae

 

VIGNE ROUGE (1)Les parties utilisées de la Vigne Rouge en herboristerie :

La feuille

Ses constituants connus :

Les acides-phénols, les flavonoïdes, les tanins, les anthocyanosides et les autres dérivés phénoliques ainsi que les acides organiques.

Les propriétés principales et secondaires de la Vigne Rouge :

Par voie interne : elle augmente la résistance capillaire et diminue la perméabilité capillaire. Ell est radioprotectrice, anti-inflammatoire, anti-oxydante, hypoglycémiante et anti-arthérosclérose.

Par voie externe : elle est angio-protectrice

Ses indications principales :

Utilisée par voie interne, la vigne rouge agit à différents niveaux :

  • sphère cardiovasculaire pour les atteintes veineuses superficielles, les atteintes capillaires,les hématomes fréquents et les hémorroïdes.
  • sphère féminine pour les métrorragies 

Utilisée par voie externe, la vigne rouge est indiquée pour la couperose,  les ecchymoses et les pétéchies.

Mode d’emploi : elle est employée sous forme d’infusion, d’alcoolature, de la teinture, des gélules et de décoction.

Précautions d’emploi : pas d’effets indésirables connus.

Ce qu’il faut retenir :

C’est une plante qui exerce une activité capillaro-protectrice puissante en augmentant la résistance de la paroi vasculaire. La microcirculation et l’oxygénation des tissus sont améliorées grâce à elle.

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

Please follow and like us: