Verveine officinaleVerveine officinale

Verbena officinalis L.

Verbenaceae

Origine du nom : “Ferfaen” = verveine était sacrée pour les Gaulois

Parties utilisées : parties aériennes

Constituants connus : acides-phénols, flavonoïdes, huile essentielle, iridoïdes et sécoiridoïdes, triterpènes et stéroïdes.

Propriétés principales et secondaires :

Voie interne : anti-spasmodique, sédatif, abaisse la tension nerveuse, favorise la libération de LH et FSH par l’hypophyse, galactagogue, emménagogue, diurétique, apéritif, digestif, anti-rhumatismale, anti-inflammatoire, immunostimulant, hépatoprotecteur.

Voie externe : vulnéraire (cicatrisant) et anti-prurigineux.

Indications principales :

Voie interne : système neuro-endocrinien = troubles menstruels ( règles trop abondantes, régule les cycles, soulage les règles douloureuses), troubles liés à la ménopause, stimule la lactation, effet stimulant sur l’utérus qui peut aider les femmes pendant l’accouchement.

                       système respiratoire = troubles respiratoires (toux, asthme, coqueluche)

                      système digestif = facilite la digestion

Voie externe : système cutané = adoucissant et anti-pririgineux des affections dermatologiques (crevasses, écorchures, gerçures,piqûres d’insectes…).

Mode d’emploi : teinture mère, extrait fluide, infusé, décoction…

Précautions d’emploi : pas de contre-indications connues

Ce qu’il faut retenir : Plante aux multiples vertus mais peu utilisées.

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

 

 

 

Please follow and like us: