Voici toutes les recettes naturelles pour soulager les maux de gorge : douleurs à la déglutition, difficultés donc à avaler, gonflement des ganglions…

 

Tout ce que vous devez savoir pour y remédier.

Les simples maux de gorge sont souvent le point de départ d’une maladie infectieuse bénigne des voies respiratoires.

Parfois il s’agit du signe avant-coureur d’une grippe, ou d’un simple rhume ( rhinopharyngite) ou d’une laryngite.

Mais il peut aussi s’agir d’une angine, inflammation des amygdales d’origine bactérienne ou virale.

C’est une affection qu’il ne faut pas prendre à la légère et si elle est prise à temps, cela évite que cela dégénère.

Les signes

Les maux de gorge empêche de déglutir correctement et c’est un souci de santé qu’il est préférable de régler car nous déglutissons toutes les 15 secondes.

Douleurs, irritations, gonflements, sont autant de signes désagréables dont chacun souhaite se débarrasser au plus vite.

Dans quel cas consulter ?

– Dans le cas d’une hausse brutale de la température, d’une gorge rouge enflée avec des tâches blanches sur les amygdales et des ganglions douloureux, il est impératif de consulter votre médecin pour avoir un diagnostic précis et un traitement adapté.

Les angines streptococciques nécessitent une antibiothérapie.

– Si les signes durent depuis plusieurs jours et ne s’estompent pas : n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Dans tous les cas, il est indispensable de consulter votre médecin traitant qui est le seul habilité à poser un diagnostic médical.

Cet article ne remplace pas une consultation médicale.

Pourquoi utiliser les plantes ?

Dans les autres cas non urgents, si les premiers signes sont pris dès leur toute première apparition, la phytothérapie et l’aromathérapie sont efficaces pour soulager les maux de gorge.

Il est impératif de ne pas laisser s’installer les troubles et d’y remédier dès les premiers symptômes.

Les plantes vont avoir différentes actions :

  • anti-infectieuse : elles vont lutter contre les agents infectieux
  • antalgique : elles vont calmer la douleur localement
  • de soutien de l’immunité : elles vont stimuler les défenses immunitaires
  • décongestionnante : elles vont réduire l’œdème provoqué par l’inflammation des amygdales
  • anti-inflammatoire : elles vont réduire l’inflammation

Quelles plantes utiliser ? 

Faire un mélange des différentes plantes qui ont des propriétés complémentaires pour guérir les maux de gorge.

Quelles plantes utilisées en fonction des propriétés de chacune ?

  • anti-infectieuse : le Thym ( Thymus vulgaris), la Cannelle ( Cinnamomum zeylanicum ou verum), le Citron ( Citrus lemon)
  • antiseptique : le Plantain ( Plantago major), le Citron ( citrus lemon), le Noyer ( Juglans regia), le Pin sylvestre ( Pinus sylvestris), le Serpolet ( Thymus serpyllum)
  • anti-inflammatoire : le Bouillon blanc ( Verbascum thapsus), le Cassis ( Ribes nigrum), le Plantain ( Plantago major ou lanceolata), la Sauge ( Salvia officinalis)
  • adoucissante : la Mauve ( Malva sylvestris), la Guimauve ( Althaéa officinalis), le Plantain (Plantago major ou lanceolata), la Camomille ( Anthémis nobilis) ou Matricaire ( Matricaria recutita), le Coquelicot ( Papaver rhoeas)
  • astringente c’est-à-dire qui resserrent les tissus comme la Ronce ( Rubus fructicosus) et le Noyer ( Juglans regia)
  • décongestionnante : le Sureau ( Samba nigra)

Elles peuvent s’employer sous différentes formes :

  • en tisane à raison de 3 à 4 tasses par jour soit 1 litre d’infusé

Soit en réalisant un mélange de diverses plantes médicinales ou avec une seule herbe comme la camomille ou le thym.

Possibilité d’additionner cette tisane avec du miel de thym ou de sapin.

  • en gargarisme avec l’infusé réalisé à partir de ronce, de camomille, le coquelicot, le serpolet,…

D’autres plantes peuvent s’utiliser sous forme d’huiles essentielles.

Attention : réaliser un test au préalable au pli du cou pour vérifier qu’il n’existe pas d’hypersensibilité aux plantes sous cette forme galénique.

  • en huile essentielle : prendre dans une cuillère de miel avec une goutte d’huile essentielle de Thym ( Thymus vulgaris CT thujanol) associé à une goutte d’huile essentielle de Tea tree ( Melaleuca alternifolia) à raison de 2 à 3 fois par jour par voie orale.

Possibilité aussi de mettre une goutte directement sur les ganglions pour réduire leur gonflement.

Autre huiles essentielles à employer en cas de mal de gorge : le Niaouli ( Melaleuca quinquinervia), l’Eucalyptus globulus ou radiata, le Pin sylvestris, Ravintsara ( Cinnamomum camphora à cinéole), le Citron ( Citrus Limomum), l’Origan ( Origanum compactum),…

Les plus

– Utiliser de la propolis à mâcher

– Prendre des compléments alimentaires de vitamine C naturelle ou des plantes qui en sont riches comme l’Acérola, le Citron, le Cynorhodon,…

– Prendre du cuivre comme oligo-élément pour son action anti-infectieuse à raison d’une ampoule

– Des probiotiques pour rééquilibrer la flore intestinale

Les recettes contre les maux de gorge

– Diluez de l’eau chaude une pincée de sel, un jus de citron et 1 cuillerée à café de miel.

Faites-en des gargarismes trois fois par jour.

Un jus de citron dans le l’eau tiède suffit aussi.

Le citron a des propriétés anti-inflammatoires et contient de la vitamine C, idéale pour lutter contre l’infection.

Quant au miel, il est reconnu depuis l’Antiquité comme étant capable de détruire les bactéries.

Un bon mélange, donc !

– Gargarismes d’eau salée : mélangez 1 cuillère à café de sel de table à 50 cl d’eau tiède et pratiquez des gargarismes toutes les heures.

– Gargarismes au vinaigre de cidre qui est antiseptique et bactéricide. Il est un excellent fortifiant, idéal pour permettre une meilleure résistance face aux maladies, à la fatigue et aux agressions bactériennes. Mélangez 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre avec 1 cuillerée à café de miel, diluez le tout et gargarisez-vous.

– L’ail est antiseptique et est un antibiotique naturel grâce à l’allicine, principe actif qui détruit les bactéries. Préparez un cocktail de lait ( ou eau), ail et miel. Écrasez deux gousses d’ail et faites-les bouillir une minute dans une tasse de lait. Ajoutez 1 cuillerée à café de miel et buvez chaud.

Les règles d’hygiène de vie

– Allègement digestif est primordial : faire une monodiète ( si pas de fièvre) ou manger essentiellement de la soupe et de la compote de pommes.

Faire une monodiète de pommes.

Presser le jus de plusieurs citrons.

– Supprimer les laitages

– Consommer des produits fermentés comme la choucroute, les légumes macérés dans le vinaigre, yaourts au Lactobacillus, le kéfir, le kombucha ( thé vert fermenté) qui vont aider la flore intestinale et notamment les bonnes bactéries à se développer.

– Les aliments à privilégier : argile, cassis, céleri, chou, figue, mûrier noir, mûre sauvage, navet.

– Faire des drainages des émonctoires en utilisant des jus de légumes comme le radis noir, le chou, le pissenlit.

Bien pratiquer la cure d’automne pour éviter les maux hivernaux avec un drainage qui cible surtout deux émonctoires principaux : le poumon et le gros intestin.

– Envelopper son cou par un linge qui maintient un cataplasme d’argile

– Envelopper son cou avec un linge imbibé d’un infusé bien chaud réalisé à partir de feuilles de ronce, de fleurs de sureau et de plantain. Recouvrir avec un autre linge sec. Renouveler cette compresse plusieurs fois par jour.

Astuce :

Consulter un ostéopathe car des maux de gorge à répétition peuvent être la conséquence d’un déplacement du rachis cervical ( arthrose, déplacements, contractures musculaires).

Please follow and like us: