Sauge officinaleSauge officinale

Salvia officinalis

Lamiaceae

Origine du nom : “salvar” = “sauver, guérir”

Parties utilisées : feuille

Constituants connus : acides-phénols, diterpènes, flavonoïdes, huile essentielle, tanins, triterpènes et stéroïdes.

Propriétés principales et secondaires :

Voie interne : hémostatique, emménagogue, tonique et stimulant (sympathicomimétique), anti-spasmodique, anti-sudorale, antiseptique (bactéricide et fongicide), activité oestrogénique, propriétés anti-cholinestérases (amélioration des fonctions cognitives), hypoglycémiant, anxiolytique, anti-inflammatoire, immunomodulateur, stomachique, cholagogue, cholérétique, stimule le péristaltisme intestinale.

Voie externe : vulnéraire (cicatrisant) et anti-inflammatoire

Indications principales :

Voie interne : système neuro-endocrinien = troubles menstruels ( douleurs, régule l’abondance et les cycles), troubles liés à la ménopause (bouffées de chaleur, vertiges, sudation nocturne,…).

                       système digestif = troubles digestifs, ballonnements, lenteurs, éructations, flatulences,…

                       système nerveux global = fatigue, convalescence, hypotension,…

                       système respiratoire = rhumes, bronchites, maux de gorge,…

Voie externe : système cutané = états inflammatoires des muqueuses buccales et pharyngées.

                       système ostéo-articulaire = douleurs rhumatismales

Mode d’emploi : infusion, décocté, teinture mère, extrait fluide, bain…

Précautions d’emploi : ne pas utiliser chez la femme enceinte et allaitante. Pas d’utilisation prolongée chez les femmes ayant des antécédents de cancers hormono-dépendants. Respecter la dose prescrite et la posologie.

Son huile essentielle est neurotoxique en cas de surdosage. Ne pas donner aux personnes épileptiques.

Ce qu’il faut retenir : Nombreuses vertus thérapeutiques connues depuis toujours. La posologie doit être impérativement respectée.

extrait cours de phytothérapie ELPM

 

Please follow and like us: