Monodiète de pommesLa monodiète est une solution simple, saine et naturelle pour y parvenir.

Son coût est modique en égard aux bienfaits qu’elle va vous procurer mais elle est sujette à une certaine volonté !

Si vous lisez cet article, c’est que vous souhaitez gagner en bien-être.

Nous avons vu que le geste essentiel à réaliser en santé naturelle est la cure dépurative ou cure “détox” de printemps et d’automne. Mais je recommande toujours avant toute cure un nettoyage de l’organisme à réaliser par le biais d’une monodiéte.

La monodiète permet comme la cure “détox” de débarrasser notre corps des toxines. En effet, elle permet de véritablement éliminer toutes les toxines accumulées.

Ces éléments nuisibles sont d’une part produits par notre organisme et d’autre part issus de l’extérieur ( polluants externes). Une bonne partie est amenée par l’alimentation que l’on ingère. De surcroît, si vous consommez des produits industrialisés , votre corps reçoit une quantité de produits synthétiques tels que les colorants, les additifs, les perturbateurs endocriniens, les métaux lourds, les pesticides, et bien d’autres encore. Notre organisme ne peut les traiter et il en résulte un bon nombre de déchets. Comme ils ne peuvent pas être correctement éliminés, ils vont être stockés et ils vont aller se nicher un peu partout dans notre organisme. A long terme, ils provoquent des réactions inflammatoires qui donnent des maladies. Nous savons aujourd’hui que les troubles de santé sont liés à une accumulation des toxines.

La monodiète va permettre de mettre au repos le système digestif. 70% de notre énergie sert à digérer. Quand nous nous nourrissons que d’un seul aliment, notre corps va du coup se reposer. Parallèlement, cela va lui donner l’occasion de fabriquer des cellules intestinales toutes “neuves” puisqu’il faut 72 heures pour que celles-ci se renouvellent. C’est comme si on repartait à 0 et qu’on avait donné un grand coup de balai dans notre système digestif.

En quoi consiste la monodiète ?

Il s’agit de consommer le même aliment pendant 3 jours. Vous pouvez en manger autant que vous le souhaitez mais il est préférable de le choisir issues de l’agriculture biologique..

L’aliment qui s’y prête le plus est la pomme. On peut la consommer crue, cuite, en compote, cuite au four et ne rien rajouter : pas de sucre à la limite des épices telles que la cannelle, clou de girofle,…

  • la pomme est reconstituante, désinfectante, tonique et drainante. La pectine contenue dans la pomme possède un effet chélateur exploitable en cas d’exposition à des contaminants radioactifs ou des métaux lourds. Elle est diurétique, anti-rhumastimal, hypocholestérolémiante, rafraîchissante, protectrice au niveau gastrique, digestive, antiseptique intestinal, stimulante et décongestionnante du foie, laxative, dépurative du sang et elle permet de “rajeunir” les tissus.

Une étude américaine a démontré que manger une pomme tous les jours a un effet sur notre système immunitaire, et a une importante action anti-inflammatoire.

Elle contient des vitamines B1, B2, PP, C et aussi de nombreux oligo-éléments comme le potassium, sodium, silice, calcium, magnésium, fer, soufre, manganèse, tanin,…Minéraux essentiels au bon fonctionnement de notre organisme.

C’est un aliment-remède apprécié depuis la plus haute Antiquité.

D’après Winston Churchill : ” une pomme par jour éloigne le médecin, surtout quand on vise bien”.

Comme vous ne consommez que des pommes, il est important de bien s’hydrater avec de l’eau, du thé vert, des tisanes. Autant que vous le souhaitez. A la fin de l’article, je vous donne quelques astuces pour y arriver.

Les autres aliments qui peuvent s’y prêter : 

  • la carotte qui est aussi un aliment précieux surtout si vous avez des soucis dermatologiques, digestifs et intestinaux, pulmonaires, d’immunité… Elle contient aussi de nombreuses vitamines et oligo-éléments qui lui confère une action reminéralisante.
  • le raisin ( monodiète en septembre quand c’est la saison) qui est aussi un aliment intéressant car il est énergétique, reminéralisant, détoxicant, soutient le foie, diurétique, …
  • le riz complet favorise l’élimination de l’urée, il est hypotenseur, énergétique et constructeur…
En quoi se différencie-t-elle d’une cure?

Une cure consiste sur le fait d’axer son alimentation sur un aliment.

Voici un exemple :  dans les problèmes digestifs et notamment en cas de brûlures d’estomac ou de remontées acides, on préconise de faire une cure de citron.

Elle consiste à boire un demi citron à 10 citrons sur 20 jours en augmentant chaque jour d’un demi citron supplémentaire et sur les 20 jours suivants, on redescend 9 citrons et demi…

Cette cure s’accompagne d’une alimentation saine, équilibrée et variée. Il ne s’agit pas de consommer que des citrons.

Ses indications :
  • en cas de soucis de santé
  • avant une cure dépurative
  • avant la prise de prébiotiques et/ou de probiotiques
  • quand le corps est surchargé et fatigué
  • avant une reprise alimentaire
  • quand on souhaite maigrir ( même si vous allez perdre du poids, ce n’est pas l’objectif)
Quelles contre-indications ?

Aucune.

Dire que le corps va avoir des carences, ce n’est pas exact: ce n’est pas en trois jours qu’il va éprouver des manques. Notre alimentation quotidienne présente déjà des carences et c’est ce qui explique qu’autant de personnes soient malades.

Il ne faut pas oublier que dans toutes les cultures, les populations ont toujours pratiqué une diète, un allègement digestif en fonction des traditions et des croyances. Avant, dans notre culture, le jeûne et le carême étaient pratiqués. Aujourd’hui, nous ne donnons plus aucun moment de répit à notre organisme.

Qu’est-ce que vous allez gagner ?

Un bien-être, une vitalité, une énergie, de la concentration, que des sensations positives…

Pour cela, il faut vraiment la pratiquer avec envie et enthousiasme.

Ces sensations, on les ressent vraiment quand on la pratique régulièrement et que l’on ne pense pas que l’on rate quelque chose au niveau alimentaire, social, familal, professionnel,…

Au tout début, je le vivais mal car je me disais que je manquais tel ou tel repas ou aliments tellement j’étais gourmande. Maintenant, je le fais dans l’optique de vivre mieux dans mon corps et dans ma tête. Je ne le vois pas comme une contrainte mais comme une opportunité d’être bien. C’est comme si j’allais à une séance d’acupuncture. Au début, j’avais peur des aiguilles (un comble pour une infirmière) mais une fois, les sensations de chaleur, de tranquilité, de plaisir, de flottement, de bien-être qui m’envahissant, je ne voyais plus les aiguilles de la même manière. Du coup, j’y vais avec envie car je sais que je vais gagner en santé !

A quel moment la pratiquer ?

C’est à vous de voir en fonction du rythme de votre vie et de votre travail : certains privilégient les moments de vacances et les autres les périodes d’activité.

Ce que je recommande, c’est de la réaliser quand, socialement vous n’avez aucun repas de prévu, que vous êtes seul, tranquille, et que vous êtes occupé et que vous ne pensez pas à manger.

Combien de monodiètes puis-je faire ?

L’idéal est de la pratiquer aux changements de saison 2 à 4 fois par an, pas plus.

Comment reprendre son alimentation après cette monodiète ?

Axez votre alimentation sur les fruits et les légumes. Réintroduisez si possible, les protéines animales au bout de quelques jours ( une semaine environ). Essayez-aussi de ne pas trop vous jetez sur les produits industrialisés de type chips, bonbons,….

L’idéal sera d’adopter à l’avenir : le 60/20/20. C’est-à-dire : 60% de fruits et de légumes, 20% de glucides et 20% de protéines. C’est la base d’une alimentation équilibrée.

Astuces pour bien la réaliser ?
  • penser au bien-être que vous allez éprouver au niveau de votre corps, de votre tête et de votre santé
  • prenez-la comme un défi personnel et après ces trois jours vous serez fier de vous
  • faites-la à plusieurs avec des amis ou de la famille et partagez vos expériences
  • dites-le autour de vous pour, d’une part, vous permettre de vous y tenir et d’autre part, obtenir du soutien ( via les réseaux sociaux ou autres)
  • ne vous découragez pas si vous n’y arrivez pas : commencez sur une journée, les soirs dans la semaine,…Venez-y petit à petit.

J’espère que cet article vous aidera et vous aura convaincu de l’utilité de la monodiète !

N’hésitez-pas à me relater vos expériences !

Source :

Cours ELPM diététique et phytothérapie

 

 

Please follow and like us: