Mélilot

Melilotus officinalis L.

Fabaceae

 

Origine du nom : “lotus à miel” = “meli” = miel et “lotos” = lotus.

 

Parties utilisées : sommité fleurie

 

Constituants connus : coumarines, saponosides, flavonoïdes, acides-phénols.

 

Propriétés principales et secondaires :

Voie interne : anti-oedémateux, veino-tonique, améliore le retour veineux, anti-inflammatoire, diurétique, sédatif léger, anti-spasmodique.

Voie externe : anti-oedémateux, émollient.

 

Indications principales :

Voie interne :

  • sphère cardiovasculaire = insuffisance veineuse chronique, hémorroïdes, congestion lymphatique, thromboses veineuses.
  • autres = amélioration de la diurèse, troubles mineurs du sommeil, digestion difficile, troubles de la ménopause.

Voie externe : contusions, entorses, hématomes superficiels, conjonctivites.

 

Mode d’emploi : infusion, alcoolature, teinture, hydrolat, décoction.

 

Précautions d’emploi : aucune si la plante a été bien séchée. Céphalées (rare).

 

Ce qu’il faut retenir : plante intéressante dans plusieurs domaines mais surtout dans le domaine vasculaire.

 

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

Please follow and like us: