Plus que quelques jours et cette année 2017 sera terminée.

Elle laissera place à un nouveau départ avec des nouvelles idées et projets.

Avez-vous fait le bilan de cette année passée ?

Est-il positif et avez-vous réussi à mettre en place un bon nombre de vos résolutions ?

Pour beaucoup d’entre nous et la plupart du temps, elles partent en fumée avant même que l’on ait eu le temps de les réaliser.

Pas facile de mettre en application toutes ces nouvelles décisions.

Alors je me suis dit que c’était le bon moment pour partager avec vous une astuce.

En fait, c’est presque une méthode qui permet d’atteindre les objectifs que l’on s’est fixés.

Cette stratégie est une alliance d’un conditionnement mental et physique.

Pour toute chose que l’on souhaite réaliser, il est souvent nécessaire d’appliquer une sorte de « tactique ».

Celle-ci se présente sous forme de questions mentales intégrées par un exercice physique.

Tout d’abord, il est indispensable d’analyser vos nouveaux objectifs.

1. Quel défi avez-vous vraiment envie de réaliser en ce moment ?

Faites une petite check-list de ce que vous souhaitez.

Notez plusieurs décisions, qui vous tiennent spécialement à cœur et que vous aimeriez voir se concrétiser.

Puis il est indispensable d’en choisir une : celle dont on se sent le plus proche actuellement.

Il y a un moment pour tout.

Souvent, il y a comme un déclic pour réaliser un projet.

On procède donc par étape, un objectif après l’autre.

Quand l’un est réalisé ou tout du moins mis en place, il est possible de passer au suivant.

Maintenant vous avez un objectif.

2. Pourquoi désirez-vous ce changement ?

Cette question est primordiale.

Il s’agit d’une des clés de réussite.

Qu’est-ce qui vous pousse à changer ?

Actuellement, la situation n’est pas confortable.

Elle ne vous comble pas pleinement.

Sinon, vous ne voudriez pas changer, n’est-ce pas ?

Alors, réfléchissez-bien à ce qui vous anime et à ce que vous voulez vraiment.

Est-ce important pour vous de vous débarrasser d’un souci de santé, d’une mauvaise image de vous, d’un sentiment de solitude, de stress, de déprime, ou d’un tout autre sentiment négatif et/ou d’un état inconfortable.

3. Qu’allez-vous y gagner ?

Faites le listing des avantages que vous allez obtenir en adoptant ce changement.

Pensez, notez, visualisez les résultats.

Établissez la liste de ce que vous allez avoir en retour.

Visualisez ces effets positifs que vous allez récolter.

Il est impératif de se les imaginer pour en avoir pleinement conscience.

Il faut les voir, les sentir, les entendre.

Faire fonctionner tous ses sens pour apprécier pleinement tous les bienfaits apportés.

Plaisir, joie, rire, épanouissement, fierté, confiance en soi, énergie, forme, santé, bien-être,…

4. Quels sont ensuite les obstacles auxquels vous risquez de vous heurter ?

On trouve toujours un argument.

Il faut les dépasser.

Tout ce que vous pouvez penser, dire ou faire pour saboter vos envies ne tient pas la route.

Oublier les obstacles.

Il y a toujours une solution.

Que ce soit le manque de temps, d’argent, de courage, de volonté, la dépendance, la pression sociale…

Cela ne doit pas vous freiner, bien au contraire, c’est une motivation qui vous amènera encore plus de gratification.

5. Après le conditionnement psychologique, il faut entamer un effort physique pour avoir une impulsion et se placer dans l’action.

Mon astuce est de faire un cheminement mental avec un effort physique.

Pourquoi ?

Au niveau mental : il est essentiel de savoir pourquoi on souhaite cette nouvelle chose et qu’est-ce que cela va nous apporter.

Sans oublier les problèmes que l’on risque de rencontrer mais pour lesquels, on a établit déjà des parades.

Rien n’est insurmontable !

Ce travail mental associé à l’effort physique fait que l’on est déjà dans l’action.

C’est une préparation globale : psychologique et comportementale.

Par exemple, je cours.

En courant, je n’écoute pas de musique.

C’est un instant avec moi-même.

Je fais déjà un effort et je pense fort à toute cette réflexion mentale.

Je me la serine, je me la répète sans cesse. C’est ma propre chanson qui passe en boucle dans ma tête. Parfois, je la dis aussi à haute voix comme pour être sûre que je l’ai bien comprise.

Après 45 minutes à 1 heure de course, je rentre, je me douche et je n’ai plus qu’à agir.

Et c’est facile ! Easy !!!

Alors que se passe-t-il au niveau de l’organisme ?

Quand on arrive à se dépasser physiquement, il est plus facile de le faire mentalement.

L’exercice corporel donne l’impulsion, le courage, réveille la volonté qu’il y a en chacun de nous.

C’est une préparation physique pour entamer un processus de changement.

La souffrance physique que l’on supporte est un « grand Oui » : on peut le faire et rien ne peut nous arrêter !

C’est un pas de géant vers ce que l’on doit réaliser. C’est comme si c’était déjà fait !

Lors d’activités sportives, tout une chimie se met en place.

Les endorphines sont des molécules libérées par notre cerveau lors d’exercice.

Dopamine, adrénaline et noradrénaline sont les hormones que nous sécrétons quand nous faisons du sport.

La course à pied agit alors comme un anti-stress naturel et comme un véritable antalgique.

Pour obtenir cet effet, il est préférable de se tourner vers un sport dit « cardio » comme le jogging, le vélo, la marche sportive, et ce pendant au moins 30 minutes.

A ce moment là, les peurs, les doutes, les angoisses, l’anxiété disparaissent.

Laissant place à l’euphorie, à l’énergie et à la détermination.

On se sent prêt à soulever des montagnes.

En plus, le sport est bon pour la santé : le corps est en mouvement et on perd du poids… Alors quoi demander de plus ?

Dans cet état n’importe quel défi peut être remporté !

Le lien entre le corps et l’esprit est primordial. C’est une connexion qui s’établit : il s’agit de se préparer dans la tête et dans les baskets.

Le côté physique est trop souvent mis de côté mais n’oublions pas que nous sommes un tout.

La décision est prise aux différents plans de notre être.

Vous avez mis en place un défi en le préparant mentalement et physiquement.

Vous avez toutes les chances qu’il se réalise.

Vous êtes enfin prêt et préparé.

Ensuite, vous n’avez plus qu’à continuer, à suivre le mouvement en agissant vers votre objectif :

écrire une lettre de motivation pour un nouveau travail, ne plus allumer de cigarette,…

Vous êtes lancé sur le bon chemin !

Je vous invite vraiment à tester cette astuce en 2018.

Cela fait maintenant quelques années que je l’applique pour réaliser ce qui me tient à cœur : formation professionnelle, changement de travail, séparation amoureuse, arrêt du tabac,…

Dés que j’ai besoin de me dépasser, je suis ce rituel. Efficacité assurée.

Cet article participe à l’événement « Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions du blog Devenez Meilleur. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci.

Cliquez ici pour voter pour mon article si vous l’aimez !

 

Please follow and like us: