Souci

Calendula officinalis L.

De la famille des Asteraceae

 

Fleur de tous les mois

C’est une plante herbacée originaire du bassin méditerranéen.

Elle est cultivée pour ses qualités ornementales et médicinales.

Les fleurs sont groupées en capitules de fleurs tubuleuses et ligulées d’une belle couleur jaune orangé.

 

Origine du nom : “souci” dérive de “sol sicle” qui indique que le capitule floral suit le cycle du soleil.

Calendula est en rapport avec les calendes qui désignaient chez les Romains les premiers jours du mois, le souci peut en effet fleurir pendant plusieurs mois de l’année.

 

Parties utilisées : capitules floraux récoltés de préférence en début de floraison en juin.

 

Constituants connus : huile essentielle, saponosides ( calendulosides), flavonoïdes, coumarines, polysaccharides, acides-phénols, quinones, caroténoïdes, triterpènes pentacycliques, sesquiterpènes.

 

Propriétés principales et secondaires :

  • anti-inflammatoire
  • cicatrisant
  • cyto-protecteur : protège les cellules
  • anti-spasmodique
  • anti-oedémateux
  • anti-infectieux
  • anti-oxydant
  • immunostimulant
  • sédatif du système nerveux central
  • cholérétique et cholagogue
  • augmente le tonus utérin et intestinal
  • hypo-lipémiant : diminue le taux de lipides dans le sang
  • diaphorétique
  • diurétique
  • emménagogue : déclenche les menstruations

 

Indications principales :

Voie interne : 

  • sphère digestive = inflammations des muqueuses digestives, ulcères gastro-duodénaux, gastrite, éructation, flatulence.
  • sphère circulatoire = problèmes veineux des jambes.
  • sphère ostéo-articulaire = inflammations rhumatismales.
  • système hormonal = douleurs menstruelles, aménorrhée.

 

Voie externe :

  • inflammations de la peau, ulcérations, crevasses, engelures, petites plaies, brûlures, dermatoses infectées.
  • contusion
  • retard de cicatrisation
  • pharyngite
  • affections stomatologiques
  • érythème fessier

 

Mode d’emploi :

  • infusé : le plus souvent en mélange avec d’autres plantes
  • teinture-mère, teinture, alcoolature : 30 gouttes 3 fois par jour dans un peau d’eau
  • par voie externe : en crème, pommade, talc, baume. Macération huileuse, alcoolature.

 

Précautions d’emploi : aucune connue.

 

Ce qu’il faut retenir : plante dite “douce” qui peut-être employée chez les bébés par voie externe.

 

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

 

Please follow and like us: