ChlorellaLa chlorelle est très appréciée par les Japonais mais aussi par les Occidentaux.

Cette algue a été découverte en 1890 par un biologiste hollandais.

Après la guerre, le Japon était brisé et ruiné. A l’étude de plus de 100 plantes, le Japon choisit d’utiliser la chlorelle comme une source potentielle de protéines pour nourrir sa population. Actuellement, elle a été déclarée d’intérêt national pour le gouvernement japonais ( aliment fonctionnel).

Il s’agit d’une algue, Chlorella pyrenoidosa, verte, microscopique, unicellulaire, d’eau douce. Elle se reproduit grâce à la photosynthèse. Ces algues, du genre « Chlorella , se distinguent des autres végétaux par une très forte concentration en chlorophylle.

Elle est présente partout dans les lacs, ruisseaux, forêts humides et elle est cultivée en bassins ( notamment à Taïwan) pour la commercialisation et combattre la malnutrition dans les pays sous- développés en règle générale.

Elle présente de nombreux intérêts pour la santé :

  • Elle est riche en acides gras, acides organiques ( acide ascorbique : la vitamine C), en chlorophylle, en acides nucléiques et en vitamines A, B dont la vitamine B12 et E.

Elle contient aussi de nombreux minéraux comme le calcium, le potassium, le magnésium, le fer, le zinc, le soufre, la manganèse.

  • Elle tonifie et stimule le corps dans son ensemble. Elle est particulièrement adaptée pour stimuler et renforcer le système immunitaire.
  • Elle prévient et traite les infections surtout au niveau pulmonaire comme les bronchites, les rhumes, les pharyngites, les laryngites, la grippe,…Elle est anti-inflammatoire.
  • Elle augmente la résistance physique et la vitalité : elle tonifie l’organisme.
  • Elle traite le surmenage et la fatigue chronique en reminéralisant tout l’organisme.
  • Elle traite les troubles digestifs tel que la constipation c’est un stimulant intestinal, elle accélère le péristaltisme ( les contractions musculaires intestinales ). Elle améliore donc le transit. Elle facilite l’absorption des nutriments par l’organisme. Elle régularise la digestion. Elle neutralise l’excès d’acidité dans l’estomac.
  • Elle cicatrise et soulage les ulcères d’estomac et les lésions internes. Elle tamponne l’acidité.
  • Elle régule et protège le foie : elle le détoxifie aussi.
  • Elle réduit l’excès de graisses dans le sang : elle est hypocholestérolémiante.
  • Elle purifie le sang.
  • Elle élimine les métaux lourds comme le mercure.

Cette propriété est liée à la structure cellulosique de la paroi externe de la cellule de chlorella.

  • Elle favorise la recharge minérale en apportant des minéraux et oligo-éléments sous une forme biodisponible ( assimilable par l’organisme). Elles favorisent les échanges cellulaires par une relance de la catalyse enzymatique et améliore la respiration cellulaire.
  • Elle a aussi un rôle de prévention dans les cancers .

Comment l’utiliser ?

En herboristerie, elle s’emploie sous la forme de gélules ou de comprimés : la dose journalière recommandée est de 3 à 4g.

Il est conseillé de la prendre 30 minutes avant le repas pour faciliter la digestion.

Ne pas dépasser les doses.

Il n’y a pas de contre-indication connue.

Il y a cependant des possibilités d’interactions médicamenteuses ce qui oblige à prendre quelques précautions :

– chez les personnes souffrant d’hypotension ou ayant un traitement hypertenseur

– chez les sujets prenant des traitements anti-coagulants : elle contient aussi une grande quantité de vitamine K.

– autres interactions médicamenteuses probables : avec les anti-cancéreux, les anti-inflammatoires, les statines, les immunosupresseurs,…

Ses effets indésirables :

Il peut y avoir des troubles digestifs de type diarrhée : dans ce cas, diminuer les doses et les reprendre progressivement.

Si au contraire, vous êtes constipé, augmentez les doses.

Il est possible aussi de ressentir des symptômes comme les maux de tête, des troubles digestifs, des troubles cutanés ( boutons), la sinusite, des douleurs articulaires, une humeur dépressive, des vertiges, des tremblements.

Ce sont les signes d’une détoxication : d’une élimination des métaux lourds.

Dans ces cas-là, il est conseillé d’augmenter les doses pour accélérer le processus d’évacuation des métaux lourds que la chlorella a commencé.

Il faut donc parfois aller jusqu’à 24g soit 6 fois la dose.

Il est très important de bien choisir la chlorella. En effet, elle fixe les métaux lourds, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle peut nous en débarrasser. Suivant son lieu de culture, elle peut donc en être chargée. Il faut bien la sélectionner.

Quelques recommandations :

– la certification «  bio » n’assure pas la qualité

– la chlorella qui comporte le moins de métaux lourds est celle de Taïwan

– se méfier de celle provenant de Chine

– s’intéresser à sa source permettra de comprendre si elle est de qualité ou pas

Avec quelles plantes l’associer ?

  • des plantes adaptogènes comme le Rhodiola, le Ginseng, …

Ces plantes jouent un rôle majeur dans les états de fatigue qui accompagnent le stress chronique. Elles sont capables d’agir sur les 3 composantes de l’équilibre interne : le système nerveux, endocrinien (hormonal) et immunitaire.

  • des plantes anti-inflammatoires et qui stimulent l’immunité comme le Curcuma, la Spiruline,…
  • des plantes à activité anti-infectieuse : elles aident à ralentir la multiplication des virus et des bactéries. Elles sont à employer dans les épisodes infectieux saisonniers tels que les refroidissements hivernaux comme l’Ail, l’Echinacée, …
  • des plantes dépuratives : elles vont aider l’organisme à éliminer les toxines produites par les surcharges métaboliques ou par suite d’infections.
  • des plantes contenant de la vitamine C, qui a une action immunostimulante et protectrice du système nerveux avec amélioration de la résistance aux infections et au stress, comme les baies de godji mais aussi l’églantier ou l’acérola.

Cette algue est très intéressante pour lutter contre la fatigue et stimuler l’organisme sans oublier sa capacité à nous débarrasser des métaux lourds. Sa composition chimique explique ses nombreuses propriétés. Elle est conseillée pour les végétariens, les sportifs, les femmes enceintes ou qui allaitent ( mais elles doivent bien respecter la posologie), pour les personnes en convalescence, …

Beaucoup d’études scientifiques ont été réalisées et notamment au Japon. Les résultats prouvent déjà certaines de ses vertus mais il en reste beaucoup à découvrir sur cette algue qui ne nous a pas encore tout livré.

Please follow and like us: