Bien-être à la japonaiseIl se dégage du Japon, une ambiance « zen ».

Le pays du soleil levant est connu pour son ambiance simple, minimaliste, soucieuse du détail et du « bien  fait ».

Les Japonais prennent le temps de prendre soin d’eux : à la fois de leur corps et leur esprit.

Ils ont déjà une excellente diététique mais ce n’est pas tout. Ils ont d’autres outils dans la vie quotidienne pour se déstresser que ce soit avec la nature ou dans la vie moderne des villes, il existe des sources inspirantes.

– Les onsen ( sources chaudes) : les bains thermaux chauds à la japonaise.

Il s’agit de sources issues de volcans, réputées pour leurs propriétés thérapeutiques.

Bien-être à la japonaise (2)

La nudité est de rigueur et les bains sont séparés par sexe : les hommes d’un côté et les femmes de l’autre.

Les onsen ont des vertus bénéfiques sur la santé grâce à la richesse de leurs eaux en minéraux : toutes les eaux n’ont pas la même composition.

Les eaux japonaises sont réputées pour contenir du soufre, du chlorure de sodium, du carbonate d’hydrogène et du fer.

Pour les Japonais, les onsen permettent de calmer les douleurs, de soigner les maladies de peau, le diabète, la constipation, les problèmes de la femme ( dont les troubles du cycle menstruel),…

La balnéothérapie «  onsen ryoho » est plus complète avec des bains différents pour résoudre les dysfonctionnements corporels et prévenir des maladies.

La différence avec les « shento » : il s’agit de bains mais l’eau utilisée est celle du robinet.

Ces sont, dans les deux cas, des lieux de détente et de relaxation. Les collègues de travail s’y retrouvent, c’est traditionnel.

– Les temples ( bouddhistes) et les sanctuaires (shintoïstes) lieux religieux de méditation et de recueillement.

Bien-être à la japonaise (3)

Ils sont très présents au Japon, dans certaines villes, il y en a à tous les coins de rue.

Ce sont des lieux inspirants, de ressource intérieure, de calme et de sérénité.

On peut y aller à n’importe quel moment de la journée, c’est apaisant.

Ce sont les monuments typiques ou célèbres emblèmes de la culture du « zen ».

Il y a des rituels : avec à l’entrée des cuillères en bois pour se laver les mains et se purifier.

Parfois, ils se situent dans de magnifiques parcs boisés, avec des ruisseaux,…

– Les jardins japonais : ils ont pour intérêt de reproduire la nature avec tous les éléments qui la constituent.

L’eau, les plantes, les pierres : c’est le juste mariage entre tous les ingrédients. Pas de disposition en ligne droite, seulement celle qu’on pourrait constater dans la nature.Le bien-être japonais (4)

On peut les retrouver dans les villes, dans les parcs, mais aussi chez les Japonais qui ont un jardin.

Ils invitent au calme et à la tranquillité. Ils sont sobres et épurés.

On s’y sent bien !

– Se déplacer à vélo est très répandu au Japon.

Bien-être à la japonaise (4)

Beaucoup d’habitants utilisent ce moyen de locomotion.

C’est extra. On prend beaucoup de plaisir à respirer le grand air ( tout dépend des lieux), à se balader…

C’est plaisant on pratique une activité physique tout en vaquant à ses occupations.

– La rigueur est de mise

Les transports en commun sont la plupart du temps à l’heure !

Disons qu’il n’y a pas de grève mais on peut connaître des retards ou des annulations.

Pour voir le nombre de trains en circulation, les soucis sont quand même moindres. Moins de stress.

– La nature est très appréciableBien-être japonais (2)

La forêt est « tropicale » avec les bambouseraies par exemple. Il y a des rivières, la mer, les montagnes, …

C’est relaxant, apaisant, agréable loin de l’atmosphère agitée des villes.

De vrais paradis naturels existent et s’y ressourcer est un réel bonheur !

– Les massages et les accessoires qui sont dédiés à la détente corporelle.

Bien-être à la japonaise (2)

Si vous vous baladez dans les grandes villes et que vous allez dans les grands magasins, vous serez étonné de constater la multitude d’objets dédiés au bien-être. Le nombre de gadgets pour se masser : les yeux, les pieds, la tête, les mains, le corps entier grâce à des fauteuils de massage.

Ils ont pensé à tout, au moindre détail, rien n’est laissé au hasard !

Il y a aussi des salons de massage bien entendu : ils peuvent être généraux ( pieds, mains, tête, dos,…) ou bien spécialisés. Dans ces cas-là, ils sont destinés à prendre soin d’une partie du corps « des pieds » par exemple.

– Pourquoi les Japonais portent-ils des masques chirurgicaux ?

Quand vous vous promenez dans les rues des villes japonaises, vous êtes surpris de constater, en tant qu’occidentaux, que certains habitants portent des masques de type chirurgical.

La première raison est que les habitants japonais, soucieux de la santé des gens qui les entourent, ne veulent pas contaminer leurs proches lorsqu’ils sont malades. Ne pouvant rester chez eux et devant travailler, ils ont décidé de porter des masques.Bien-être à la japonaise (5)

Étant donné la taille des villes, n’oublions pas que Tokyo est la plus grande mégapole mondiale, la contamination par les virus et autres germes se propageraient comme une traînée de poudre.

Les Japonais circulent énormément en empreintant les transports en commun dont le train, métro, bus où il sont très nombreux : les personnels portent d’ailleurs aussi des masques en guise de prévention.

Il s’agit aussi de faire barrière à l’air qui peut s’avérer parfois sec et froid et entraîner des problèmes au niveau de la gorge ou d’attraper froid.

Autre raison, les japonais souffrent beaucoup de rhume des foins, notamment liés aux cèdres. Ils souffrent donc d’allergies aux pollens. Pour réduire la quantité d’agents pathogènes allergènes inhalés, ils portent des masques.

 

Les Japonaises utilisent aussi des masques pour se dissimuler si elles ne sont pas suffisamment apprêtées ou maquillées. Elles dissimulent aussi des boutons ou autres problèmes dermatologiques.

Le marché s’est considérablement développé et les différents types de masques se sont multipliés

– Les Japonais sont les rois du gadget

Ils pensent à tout, aucun détail ne leur échappe.Bien-être japonais (3)

Il crée une multitude d’objets pour répondre au besoin de chacun. Vous trouverez forcément au Japon un produit qui vous aidera à répondre à un problème que vous rencontrez.

En même temps, ils sont très nombreux : l’offre est proportionnelle à la demande.

Je ne suis pas matérialiste mais je trouve l’idée bonne : chacun y trouve son compte ! Chacun a une chance de pouvoir trouver une solution, c’est bien !

Par exemple, vous marchez beaucoup, il fait chaud mais vous ne voulez pas tenir votre bouteille à la main : pas de problème vous trouverez dans les magasins une attache en plastique pour la fixer à votre ceinture.

Cela crée un sentiment de bien-être : la vie au Japon est confortable.

– Tous les magasins sont toujours ouverts 24/24 et 7/7.

Vous ne vous demandez jamais de savoir si c’est ouvert ou pas.

Il y a une tranquillité d’esprit : on ne se dépêche pas en se disant «  mince, cela va fermer ! », « zut, j ‘ai oublié cela »…

Ce sont des détails mais je trouve qu’ils ont leur importance.

Pour ma part, j’y vois un sentiment de grande liberté, qui une fois de plus, rend la vie facile.

Tout le monde a à y gagner : la personne qui travaille et le client.

De plus, ils vendent pour certains de la « petite pharmacie » identique à celle que l’on peut trouver chez nous en grande surface. Les rayons qui lui sont dédiés dépendent bien sûr de la taille du magasin. Dans les grandes boutiques, vous pourrez trouver tous les compléments alimentaires, tous les produits pour toute atteinte ( douleurs musculaires, troubles digestifs, vitamines,…).

Donc vous pouvez vous dépanner.

Bien entendu, leurs principaux produits sont alimentaires.

Je comprends qu’en lisant ces lignes certains ne comprennent pas mais je peux vous dire que pour un étranger, c’est très facilitant.

Quand ils viennent en France, ils ont du mal à comprendre que nos magasins soient toujours fermés. Ce n’est pas une critique mais une simple constatation.

Cela crée de la vie dans les villes et villages et du rapprochement social.

Please follow and like us: