• hooponopono“Ho’oponopono est à la foie une philosophie de la vie, dont les origines remontent probablement à l’Antiquité Hawaïenne, mais aussi un formidable outil d’évolution personnelle.”
  • “Quand quelqu’un lance ces mots : « Désolé, pardon, merci, je t’aime, il ne s’adresse à personne en particulier. Il invoque simplement un esprit d’amour afin de guérir la partie de lui-même qui est en rapport avec le problème. Ainsi, il corrige les pensées erronées qu’il entretenait à ce sujet. “
  • ” Je guéris la partie de moi qui les a créées. Car tout dans ma vie est ma création. Je sais que c’est difficile à admettre. Mais si je veux changer ma vie, je dois commencer par me changer moi-même.

_ Et comment faites-vous?

_ Je prends chaque dossier et je répète simplement : Désolé, pardon, merci, je t’aime.

_ C’est tout?

_ C’est tout! ”

Désolé : je ne savais pas que j’avais cette mémoire en moi.

Pardon : à la Vie, à moi-même.

Merci : de m’avoir indiqué le problème que je portais, sans le savoir.

Je vous aime tous : la Vie, mon environnement, les personnes, mes mémoires erronées, sans oublier … moi-même “.

  • “Ne croyez pas sur parole , expérimentez par vous-même.

Extrait du livre : Ho’oponopono Le secret des guérisseurs hawaïens

J’aime beaucoup ce livre. Il m’a beaucoup apporté et continue de contribuer à sa façon.

J’applique ce qu’il enseigne : non pas face à la maladie car je ne suis pas malade mais face aux soucis que je rencontre dans la vie. Face aux problèmes qui peuvent être d’ordre personnel, familial, financier ou autres : cette recette magique fonctionne.

Ces mots m’ont beaucoup marqué :

  • Désolé : il faut sans cesse s’excuser. Il est essentiel de comprendre que tout ce qui nous arrive est de notre responsabilité. J’en suis convaincue maintenant. Tous les évènements de notre vie émanent de nous. Nous en sommes la source. Nos pensées se traduisent dans les faits de la vie quotidienne. Notre subconscient aussi joue un rôle primordial : un peu comme si il nous mettait à l’épreuve pour grandir et évoluer dans le sens qui nous est destiné. Il ne s’agit pas de culpabiliser ou de se diminuer. Il faut juste reconnaître à un moment que cette partie de nous même, nous ne l’avions pas vu, nous n’en avions pas conscience. Le “désolé” est un peu comme un “oups” : “mince, cela m’avait échappé”.
  • Pardon : je dois me pardonner. Je dois être indulgent avec moi-même. Je fais des erreurs de perception ou de jugement ou autres. Je ne dois pas en porter la culpabilité ni même la reporter sur les autres. Je n’en veux à personne ni à moi ni aux autres. Dans ce mot, nous nous libérons de tout ce qui nous empêche d’avancer, de nous détacher du passé, de nous unir aux autres et de continuer à avancer.
  • Merci : quel mot fort. Je remercie la vie pour tout ce qu’elle m’a donné, tout ce qu’elle m’a permis de comprendre, de voir et de résoudre. J’ai pris conscience d’un problème et je m’en suis libéré. Alors la gratitude s’impose car grâce à eux, j’ai pu grandir et prendre le chemin qui m’était destiné.
  • Je t’aime : je pense qu’il s’agit déjà d’amour pour soi et pour l’Univers. L’amour est l’unique solution à tout. Il faut l’entretenir, le faire grandir et le récolter. Lui seul nous permet de nous unir aux autres et à notre environnement. A ce moment là, l’Univers est un Tout. Nous sommes tous liés. Quand nous commençons à en prendre conscience, c’est là que notre vie peut être telle que nous le souhaitons.

Ces mots me guident dans la vie de tous les jours et je sais au fond de moi qu’ils m’ont beaucoup aidée.

Je me les dit lors de connection avec moi-même : quand je marche ou que je cours toute seule en essayant d’être là en pleine conscience, ici et maintenant.

Je pense aux obstacles imminents ou à ce que j’ai fait dernièrement. Je me remémore ce qui n’est pas en accord avec moi-même. Je me les répète. Ils m’habitent, ils raisonnent fortement.

Je me les suis appropriés complètement.

Ils m’accompagnent.

Alors vous aussi essayez de les apprivoiser et vous verrez par vous même leur pouvoir magique.

Maria-Elisa Hurtado- Graciet et Dr Luc Bodin

Extrait du livre : Ho’oponopono Le secret des guérisseurs hawaïens

Please follow and like us: