GuimauveGuimauve

Althaea officinalis L.

Malvaceae

Origine du nom : ” althaea ” = “guérir” et “bis-malva” = deux fois plus fort que la mauve.

Parties utilisées : fleurs, feuilles, et racine.

Constituants connus : mucilages, polysaccharides, pectine, flavonoïdes, acides-phénols, acides aminés, huile essentielle.

Propriétés principales et secondaires :

Voie interne : émollient (adoucissant) donc laxatif, anti-inflammatoire et anti-tussif et immunostimulant.

Voie externe : émollient donc laxatif, anti-inflammatoire et anti-tussif.

Indications principales :

Voie interne : sphère respiratoire = toux des infections respiratoires (laryngites,  trachéites, bronchite) toux irritative du fumeur et de la coqueluche.

                        sphère digestive = gastrite, ulcère, colite, inflammation de l’intestin, constipation, diarrhée.

                       sphère urinaire = cystite et vessie irritable.

Mode d’emploi : macérât, infusé, extrait hydro-alcoolique (teinture, extrait fluide, …), sirop, décocté, gargarisme,…

Précautions d’emploi : aucune connue

Ce qu’il faut retenir : plante dont les propriétés découlent de sa richesse en mucilages, pas de contre-indication connue, et elle fait partie des “espèces pectorales”.

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

 

 

Please follow and like us: