Coquelicot

Papaver rhoeas L.

Papaveraceae

 

Origine du nom : “coquelicot” serait en forme de cocorico en comparaison avec la crête rouge de l’oiseau et “rhoeas” du grec = “qui coule”, allusion aux fleurs qui s’effeuillent très vite.

 

Parties utilisées : pétales

 

Constituants connus : anthocyanosides, flavonoïdes, alcaloïdes, mucilages.

 

Propriétés principales et secondaires :

Voie interne : antitussif ( antispasmodique et émollient), émollient, sédatif (léger), antispasmodique.

Voie externe : adoucissant

 

Indications principales :

Voie interne :

  • sphère respiratoire = toux spasmodique
  • système nerveux = troubles du sommeil, excitabilité chez l’enfant.
  • autres = éréthisme cardiaque

Voie externe : inflammations et irritations

 

Mode d’emploi : infusé, sirop

 

Précautions d’emploi : aucune connue

 

Ce qu’il faut retenir : plante qui fait partie des “espèces pectorales”.

 

Extrait cours de phytothérapie ELPM

Please follow and like us: