Chardon marieChardon marie

Silybum marianum L.

Asteraceae

Origine du nom : “silybum ” = chardon comestible et “marianum” = en lien avec la Vierge Marie.

Parties utilisées : fruits, feuilles.

Constituants connus :

Fruit : lignanes et apparentés, lipides, flavonoïdes, triterpènes et stéroïdes,amines.

Feuilles : flavonoïdes, triterpènes et stéroïdes, acides-alcools, polyines.

Propriétés principales et secondaires :

Fruits : hépato-protecteur puissant, cholagogue et cholérétique, anti-oxydant, anti-spasmodique, hypertenseur.

Feuilles : cholagogue et cholérétique.

Indications principales :

Voie interne (fruits) : sphère digestive = hépatites virales ou médicamenteuses, cirrhose ou stéatase, calculs biliaires, états congestifs chroniques du foie.

                                   sphère cardio-vasculaire = amélioration des hémorroïdes et varices.

Mode d’emploi : formes alcooliques, formes aqueuses.

Précautions d’emploi : pas d’effets secondaires connus.

Ce qu’il faut retenir : une grande plante du foie, elle est hépato-protectrice et elle augmente les capacités de détoxification du foie (utilisée en cas de toxines naturelles et synthétiques) et elle améliore la circulation veineuse et artérielle ( le foie gère la répartition du foie).

Extrait des cours de phtytothérapie ELPM

Please follow and like us: