CassisCassis

Plante médicinale aux multiples bénéfices pour le bien-être.

Elle est indiquée pour les problèmes de la femme, les troubles circulatoires et articulaires.

 Ribes nigrum L.       Grossulariaceae

CASSISLes parties utilisées en herboristerie :

La feuille, le fruit et le bourgeon.

Ses constituants connus :

 

Dans la feuille de cassis : des acides aminés, des oses, des acides-phénols, de l’huile essentielle, des tanins, des flavonoïdes.

Dans le fruit du cassis : des oses, des acides organiques, des minéraux, des oses, des flavonoïdes, des anthocyanosides, des polysaccharides hétérogènes.

Dans le bourgeon de cassis : de l’huile essentielle, des flavonoïdes, des oses, des acides-aminés.

Les propriétés principales et secondaires du Cassis :

Les feuilles de cassis sont anti-inflammatoires, diurétiques, hypotensives, et fongicides.

Les fruits du cassis : anti-oxydant, angio-protecteur, anti-spasmodique, anti-diarrhéique.

Ses indications principales :

Concernant la feuille de cassis, on l’utilisera à divers niveaux :

  • sphère circulatoire pour la congestion du bas ventre et les troubles de la vision.
  • sphère ostéo-articulaire pour les douleurs rhumatismales.
  • autres pour la cellulite, le syndrome pré-menstruel, et à chaque fois que l’on recherche un effet diurétique.

Le fruit du cassis s’emploie comme la feuille mais en plus, il a la particularité d’être utilisé pour l’insuffisance veineuse et fragilité capillaire cutanée et troubles rétiniens.

Mode d’emploi :

Sa feuille est employée sous la forme d’un infusé, une teinture ou un extrait fluide.

Son fruit est utilisé sous forme d’extrait sec et de jus.

Son bourgeon se présente sous forme de macérât glycériné.

Précautions d’emploi : aucune connue

Ce qu’il faut retenir :

Le cassis est angio-protecteur, anti-inflammatoire, immuno-stimulant et diurétique.

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

Please follow and like us: