AunéeAunée

Inula helenium L.

Asteraceae

Origine du nom : “aunée” car elle pousse sous les aulnes près des rivières et “inule” = “helenê” = petite corbeille en rapport avec la forme des capitules.

Parties utilisées : rhizome, racines.

Constituants connus : lactones sesquiterpéniques, huile essentielle, polysaccharides, triterpènes et stéroïdes.

Propriétés principales et secondaires :

Voie interne : expectorant, anti-tussif, sudorifique, anti-bactérien, anti-viral, tonique général et fortifiant immunitaire, diurétique, tonique amer, anthelmintique,emménagogue, anti-fongique.

Voie externe : antiseptique

Indications principales :

Voie interne : sphère respiratoire = toux, infections chroniques, asthme.

                       sphère urinaire = cystite, urémie, insuffisance rénale

                      sphère digestive = dyspepsie, atonie digestive, candidose et état de dysbiose intestinale

                      autres = aménorrhée, leucorrhée, convalescence, troubles immunitaires chroniques.

Voie externe : dartres, eczéma, dermatose fongique

Mode d’emploi : infusé, décocté, extrait hydro-alcoolique…

Précautions d’emploi : sensibilisation pouvant provoquer des inflammations de la peau.

Ce qu’il faut retenir : plante essentiellement cultivée et “tonique amer” est intéressante dans le système respiratoire et urinaire.

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

Please follow and like us: