Anis vert

Pimpinella anisum L.

Apiaceae

L’Anis vert est aussi appelé anis boucage, anis officinal, anis d’Europe, petit anis, pimpinelle anis, boucage à fruits suaves.

Son nom prend son origine du grec “anêthon” ou “anêsson” qui conduit au latin “anesum” puis anisum.

Botanique

Plante herbacée qui vient d’Egypte, annuelle, qui mesure entre 30 et 70 cm de haut.

En France, elle est cultivée autour de la Méditerranée.

Sa tige est creuse, dressée, cylindrique striée.

Ses feuilles alternes, les basales entières dentées, à limbe arrondi deviennent pennatiséquées puis en segments étroits au sommet.

Ses fleurs sont petites, blanches, disposées en ombelle.

Leur floraison a lieu en juillet-août.

Histoire

Connu depuis des temps très anciens.

Pline l’Ancien disait qu’il avait le pouvoir du sommeil et de la jeunesse du visage.

Des pouvoirs surnaturels lui étaient attribués.

Charlemagne ordonna qu’il soit cultivé en France.

Les parties utilisées en herboristerie

Les fruits sont récoltés en août et contiennent une essence ( l’athénol, méthylchavicol, terpènes,…).

Ses constituants chimiques connus sont :

  • huile essentielle
  • hétéroside
  • lipides
  • polysaccharides
  • acides-phénols
  • coumarines
  • flavonoïdes

Les propriétés principales de l’Anis vert

Il est connu pour son action antispasmodique.

Il augmente la production de lait et calme les coliques du nourrisson. Cette propriété est liée au fait que certaines plantes ( fenouil) agissent dans le même sens que la prolactine produite par l’hypophyse.

Il est aussi leucogène, il a la capacité d’augmenter les leucocytes ( les globules blancs)

Voie interne :

  • carminatif puissant
  • eupeptique
  • anti-spasmodique
  • emménagogue
  • galactogène
  • expectorant
  • analgésique
  • aphrodisiaque

Voie externe :

  • anti-infectieux
  • rubéfiant
  • anti-parasiatire.

Quelles sont ses indications ?

Il calme les estomacs douloureux et les menstruations difficiles.

Son utilisation principale réside dans les troubles nerveux et les difficultés à digérer ( aérophagie, vertiges, palpitations, sensations d’oppression après les repas, contractions douloureuses des organes digestifs).

Il est recommandé dans l’asthme et dans les quintes de suivant une coqueluche, contre la toux des grands fumeurs, et celle des bronchitiques chroniques.

Il aide aussi à lutter contre la fatigue générale accompagnée de migraine

Voie interne :

  • sphère digestive = troubles de la digestion, ballonnements.
  • sphère respiratoire = inflammation des voies respiratoires, toux.
  • sphère hormonale = aménorrhée et dysménorrhée, difficulté à allaiter.

Voie externe : désinfection, difficulté à allaiter, toux, parasites.

Comment l’employer en herboristerie ?

Les formes galéniques :

  • infusé

Recette :

3 cuillères à soupe de fruits dans 1 litre d’eau par jour soit environ 20 g par litre

  • teinture
  • poudre dans du miel à raison de 4 à 6 g
  • en cataplasmes ( réaliser un infusé concentré)

Les semences doivent être concassées à l’abri de la lumière et de l’humidité pour éviter qu’elles ne perdent rapidement leurs propriétés.

Quelles sont ses contre-indications ?

Aucune connue aux doses usuelles.

En résumé

Cette plante est connue pour ses propriétés digestives depuis très longtemps car elle est anti-spasmodique;

Cette propriété est aussi mise à profit en cas de toux et de règles douloureuses.

Elle entre dans la composition de nombreuses tisanes : ” les 4 semences chaudes” avec du cumin, du carvi, du fenouil ainsi que dans les tisanes galactogènes ( qui favorisent la production de lait).

Elle entre aussi dans la composition du vieil elixir.

L’anis étoilé ou badiane a les mêmes vertus que l’anis ( qualités et indications identiques).

 

Please follow and like us: