Angélique

Angelica archangelica L.

Apiaceae

L’Angélique est aussi appelé l’herbe aux anges, l’angélique des jardins, l’archangélique, angélique de Bohème, herbe ou racine du Saint-Esprit.

Son nom provient du mot ” aggelos” qui signifie “messager”.

Botanique

Cette plante herbacée vivace bisannuelle est rencontrée dans l’Europe du Nord, dans les lieux humides.

Elle est de grande taille jusqu’à 2 mètres de haut.

Sa tige est grosse, creuse, finement striée.

Ses feuilles sont très découpées et leur dessous est blanchâtre.

Les fleurs sont des ombelles en forme de boules, blanches, rosées, et leurs graines sont ovoïdes.

Les fruits sont des diakènes ailés.

Toute la plante est aromatique au parfum suave.

Histoire

Elle est connue depuis l’Antiquité.

Les médecins de la Renaissance nomment sa racine “racine de Saint-Esprit” et cela en raison des grandes et divines propriétés de cette racine.

En 1510, Paracelse, indiqua qu’elle fût un excellent médicament contre la peste.

Bodard écrit : “si cette plante était une plante étrangère, elle serait aussi précieuse chez nous que le ginseng l’est chez les Orientaux, et elle se vendrait à prix d’or…”

Les parties utilisées en herboristerie

Les fruits séchés et les racines sont employés et contiennent de l’huile essentielle nommée la phallendrène.

Les racines sont ramassées sur des plantes de plus de un an.

Les feuilles sont récoltées en mai et en juin, les tiges en juin et en juillet.

Feuilles, tiges, et racines contiennent des coumarines, des tanins, et des acides organiques.

Les constituants connus sont :

  • huile essentielle
  • coumarines
  • acides-phénols.

Les propriétés principales de l’Angélique

Elle est un stimulant digestif de premier ordre.

Elle est un formidable antispasmodique.

C’est aussi un anti-glaireux.

  • tonique amer (apéritif et stomachique)
  • eupeptique
  • carminatif
  • anti-convulsivant
  • relaxant musculaire
  • tonique général
  • anxiolytique donc favorise le sommeil
  • anti-oxydant
  • expectorant asséchant
  • diurétique
  • sudorifique
  • antitussif
  • emménagogue
  • galactogène

Les indications thérapeutiques de l’Angélique

Elle facilite et calme les règles douloureuses et difficiles.

Elle peut-être employée en cas d’asthme nerveux ou même allergique, de catarrhe chronique, de quintes de toux provoquées par l’abus de tabac.

Voie interne :

  • sphère digestive = troubles de la digestion, flatulence, ballonnements, colite spasmodique.
  • sphère respiratoire = affections bronchiques et infections rhinopharyngées
  • sphère génitale = aménorrhée et dysménorrhée
  • système cardiovasculaire = sédatif
  • système nerveux = insomnie, fatigue générale et nerveuse, anxiété, vertiges, neurotonie, migraine hépatique.

Comment l’employer en herboristerie

Les formes galéniques

  • infusion de semences

Recette :

1 cuillère à café de semences pour 1/4 de litre d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes.

  • décoction de racines

Recette :

1 cuillère à café de racines finement coupées pour un litre d’eau froide. Porter à ébullition pendant 3 à 4 minutes. Puis laisser infuser 10 minutes.

Boire 2 à 3 tasses par jour de tisane chaude ( infusion ou décoction) avant ou à la fin des principaux repas.

  • teinture mère, teinture, alcoolature : 20 à 30 gouttes dans un peu d’eau 3 fois par jour

Quelles sont ses contre-indications ?

Aucun effet indésirable aux doses usuelles préconisées.

A fortes doses peut provoquer l’avortement car elle est œstrogénique et elle peut provoquer une photosensibilisation.

Eviter donc une exposition prolongée au soleil lors de cure de cette plante.

En résumé

C’est un plante de réputation extraordinaire et magique, plante majeur qui régule le système neurovégétatif.

 

 

 

Please follow and like us: