AlchemilleAlchemille

Cette plante médicinale est une alliée pour la femme grâce à son action similaire à la progestérone.

Alchemilla vulgaris L.  Rosaceae

Les alchimistes récoltaient au creux de chacune de ses feuilles une goutte d’eau nommée “Eau céleste”.

ALCHEMILLELes parties utilisées en herboristerie de l’alchemille :

Les parties aériennes

Ses constituants connus sont :

Les tanins, les flavonoïdes, les acides-phénols et ses dérivés, les triterpènes et les stéroïdes, les saponosides, les acides-gras.

Les propriétés principales et secondaires de l’alchemille :

Utilisée par voie interne :

L’alchemille est astringente, anti-diarrhéique, hémostatique, rééquilibrante des désordres gynécologiques, stomachique, diurétique, sédative.

Utilisée par voie externe :

L’alchemille est cicatrisante, anti-inflammatoire et vulnéraire.

Ses indications principales :

Par voie interne, cette plante médicinale est préconisée à différents niveaux :

  • système neuro-endocrinien pour les traitements des troubles gynécologiques et la prévention des risques de fibromes.
  • système digestif pour les diarrhées légères
  • système circulatoire pour l’insuffisance veineuse

Par voie externe, l’alchemille est recommandée au niveau du  :

  • système cutanéo-muqueux pour les bains de bouche, les vergetures et la cellulite.

Mode d’emploi : cette herbe s’utilise sous diverses formes comme l’infusé, le décocté, l’extrait fluide, la teinture-mère

Précautions d’emploi : ne pas donner à la femme enceinte

Ce qu’il faut retenir :

L’alchemille possède de nombreuses vertus pour de nombreux problèmes féminins puisqu’elle agit comme la progestérone. Elle est “progestérone-like”.

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

 

 

Please follow and like us: