TisaneVoici quelques recommandations pour un bon drainage :

Cet article fait suite à celui sur le drainage et quand faut-il se drainer ? Après avoir vu sa définition et à qui s’adressait la cure de détox, voyons maintenant quelles précautions prendre pour qu’elle soit le plus bénéfique possible.

Il faut toujours demander conseil à votre médecin : lui seul est habiliter à établir un diagnostic médical. Le phytothérapeute ou l’herboriste peuvent vous renseigner sur les plantes et sur leur bonne utilisation. Il est essentiel de respecter les indications, les doses et la durée de la cure “détox”. Il est important de rappeler que les plantes sont des êtres vivants, issus de la nature mais ce n’est pas parce qu’elles sont naturelles qu’elles ne peuvent pas nuire. Tout médicament ou traitement si il n’est pas mené dans les bonnes conditions peut entraîner des dommages. Alors gardez bien à l’esprit que les plantes médicinales sont de précieux atouts pour la santé à condition de bien les utiliser.

La cure de détox est une tisane de plantes qui doit être prise à raison de deux bols ( 1 cuillère à soupe de plantes, qui composent votre tisane, par bol ) par jour pendant 21 jours.

  • Elle doit être discontinue : une cure de trois semaines, pas plus. Toute cure ou traitement en phytothérapie dure 3 semaines. Une fenêtre thérapeutique est nécessaire pendant une semaine à 10 jours. Cela permet au corps de reprendre son juste fonctionnement. De plus, l’organisme s’habitue aux effets des plantes médicinales et au delà de 21 jours, les effets sont moindres.
  • Elle peut entraîner une réactivation des symptômes liés au déblocage des organes dits émonctoriels. Il faudra dans ce cas, diminuer les doses voire suspendre le drainage jusqu’à disparition des troubles. Ces troubles peuvent se présenter sous la forme de démangeisons, de boutons, de troubles du transit, de maux de tête,…
  • Elle est contre-indiquée :

– en cas d’atteintes des organes émonctoriels ( foie, intestins, reins, peau, poumons) sous forme de lésion ou de faiblesse (insuffisance rénale, hépatique,…) et surtout si il s’agit du foie et des reins qui sont les principaux organes d’élimination des toxines.

– en cas de grossesse et d’allaitement

– et en cas d’états inflammatoires aigüs, d’agitation, fièvre, infections aigües. Il faut laisser passer les troubles et commencer la cure de détox après.

Voilà, à la fin de ces trois articles, vous connaissez les principes essentiels d’une bonne cure de détox. Il vous faut passer à l’action. C’est un réel geste de santé et de bien-être. Vous pouvez vous sentir mieux.

Il est important de rappeler de pratiquer une activité sportive en s’oxygénant : en marchant à l’extérieur à raison de 30 minutes par jour, en faisant de la natation, du vélo, ou tout autre sport non violent, non traumatisant. Il est aussi primordial d’adopter une alimentation équilibrée en mettant l’accent sur les fruits et les légumes, les épices, les oléagineux et en limitant les produits animaux. Surtout il faut bien s’hydrater ( boire de l’eau) pour favoriser cette élimination.

Allez, n’hésitez-plus, lancez-vous dans cette nouvelle expérience qui, je l’espère, deviendra pour chacun une nouvelle habitude : un geste santé.

Tous à vos plantes ! Récoltez-en tous les bienfaits!

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

Please follow and like us: