Thym

Thymus vulgaris L.

Lamiaceae

 

Origine du nom : « thymos » en grec désignait de nombreuses petites lamiacées et viendrait de l’égyptien « tham » qui nommait des plantes utilisées pour l’embaumement.

 

Parties utilisées : sommités fleuries.

 

Constituants connus : huile essentielle, flavonoïdes, triterpènes et stéroïdes, acides phénols.

 

Propriétés principales et secondaires : expectorant, anti-tussif, anti-spasmodique, bactéricide et anti-fongique, stomachique, carminatif, vermifuge, tonique général et antiseptique (voie externe).

 

Indications principales:

Voie interne : 

  • sphère respiratoire = toux quinteuse, bronchite, affections des voies respiratoires.
  • sphère digestive = dyspepsie avec aérophagie, syndrome du côlon irritable
  • sphère urinaire = infection urinaire

Voie externe :

  • asepsie des plaies et maux de gorge.

 

Mode d’emploi : infusé, extrait hydro-alcoolique, huile essentielle.

 

Précautions d’emploi : aucune sauf l’huile essentielle qui est toxique pour la peau.

 

Ce qu’il faut retenir : le thym est broncho-spasmolytique, expectorant, anti-bactérien.

 

 

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

 

 

Please follow and like us: