Curcuma

Curcuma longa L.

Zingiberaceae

 

Origine du nom : de l’arabe « kurkum », safran, car le curcuma teint en jaune comme les stigmates de safran.

 

Parties utilisées : rhizome.

 

Constituants communs : huile essentielle, dérivés phénoliques, polysaccharides, mucilages, oses.

 

Propriétés principales et secondaires : tonique-amer ( apéritif, stomachique), cholérétique et cholagogue, inhibition de la formation de calculs, hépato-protecteur, hypo-cholestérolémiant, hypo-glycémiant, anti-inflammatoire.

 

Indications principales :

Voie interne :

  • sphère digestive = dyspepsie, ulcères gastro-duodénaux, hépatite, cirrhose, syndrome du colon irritable, hyper-cholestérolémie, rétention biliaire, congestion hépatique.
  • sphère ostéo-articulaire = rhumatismes, douleurs musculaires, polyarthrite rhumatoïde.
  • autres = anti-Alzheimer et maladies neurodégénératives.

Voie externe :

  • traitement des plaies et des blessures, irritation cutanée, douleurs arthritiques, psoriasis, gale, pityriasis, conjonctivite.

 

Mode d’emploi : infusé, teinture/alcoolique, poudre, macération huileuse.

 

Précautions d’emploi : à éviter en cas de calculs biliaires.

 

Ce qu’il faut retenir : le curcuma a des propriétés anti-inflammatoires remarquables.

Il est beaucoup plus biodisponible avec un corps gras et ajouté au poivre.

le-curcuma-2

Extrait des cours de phytothérapie ELPM

 

Please follow and like us: