Lavande

Lavandula angustifolia Mill. et Lavandula officinalis Chaix.

Lamiaceae

 

Origine du nom : « lavare » = « laver »

 

Parties utilisées : fleurs

 

Constituants connus : huile essentielle, acides, tanins, flavonoïdes, phytostérols, triterpènes.

 

Propriétés principales et secondaires :

 

Voie interne : sédatif, anxiolytique, relaxant,anti-spasmodique, anti-microbien, anti-parasitaire, anti-oxydant, diurétique, cholagogue, cholérétique.

 

Voie externe : sédatif, relaxant, anti-spasmodique, anti-microbien (bactériostatique et antifongique), carminatif, anti-inflammatoire, analgésique.

 

Indications principales :

Voie interne :

  • système nerveux = neurotonie, troubles du sommeil, nervosité, anxiété; dépression nerveuse légère; amélioration de l’humeur, effet relaxant, diminution du niveau du stress, migraine nerveuse.
  • système respiratoire = toux spasmodique, bronchite, asthme.
  • système digestif = troubles gastriques et colites spasmodiques.
  • système urinaire = cystites.

Voie externe :

  • système nerveux = neurotonie, troubles de sommeil, dépression nerveuse légère, amélioration humeur, relaxant, diminution du niveau du stress, migraine nerveuse.
  • système immunitaire = plaies infectées
  • système cutané = brûlures, piqûres d’insectes, démangeaisons.
  • système circulatoire = troubles de la circulation

 

Mode d’emploi : huile essentielle, infusé, teinture mère, extrait fluide, bains.

 

Précautions d’emploi : à fortes doses, elle est stupéfiante.

 

Ce qu’il faut retenir : huile essentielle est connue pour ses vertus antiseptiques, désinfectantes et calmantes. La lavande possède une forte activité sur le système nerveux en exerçant un effet relaxant.

 

Extrait des cours de phytothérapie

 

Please follow and like us: