La pomme

Malus sylvestris Mill.

Rosacea

« Une pomme par jour éloigne le médecin, à condition de viser juste » ( Winston Churchill).

La pomme provient de l’arbre le pommier qui est aussi communément appelé le boquettier, le pommier sauvage, pommier des bois,…

Botanique

Seul arbre fruitier originaire de nos régions, le pommier sauvage se développe dans les bois, les haies, les friches de toute l’Europe.

Très rustique, il croît sur les sols frais, riches, calcaires et en situation ensoleillée.

Arbuste de 6 à 10 mètres de haut, au feuillage dense, il peut vivre 70 à 100 ans.

Ses feuilles sont alternes, ovales, dentées crénelées, à limbe au moins 2 fois plus long que la pétiole.

Elle a aussi des fleurs qui ont une corolle de type 5, actinomorphe, dialypétale, groupées en bouquet dressées de 4-8, elles sont grandes, régulières, blanches lavées de rose à pédoncules et tube de calice glabres ou pubescents.

Les fruits des pommes sont des «  faux fruits » ( composé par un ovaire, la base des pièces florales et le réceptacle) charnus, de forme quasi-sphérique, déprimée au sommet, et à la base, à pulpe homogène.

Il existe de nombreuses variétés de pommes : Golden, Granny Smith, Gala, Reinette, Braeburn, Fuji…

Histoire

Dans l’Antiquité, offrir une pomme était une preuve d’amour.

La pomme est aussi le symbole de fécondité et de vie, mais également du péché.

Les parties utilisées

C’est le fruit, la pomme, qui est principalement consommé pour sa chair ( sa pulpe).

Il sera très important de manger la peau qui renferme vitamines et minéraux, nommée épicarpe.

Attention aux pépins qui contiennent un principe actif proche du cyanure, l’amygdaline qui est libérée si les pépins sont broyés.

Bien sûr, il faudrait une énorme quantité pour s’intoxiquer donc pas de panique si vous en croquez quelques uns.

De nombreux autres fruits contiennent aussi de l’amygdaline : cerise, pêche, prunes, poires, abricot,…

Ses principes actifs

La pomme est essentiellement constituée d’eau, de sucre, de cellulose, de lignine, d’acides libres, d’acides combinés, de pectine, de matières grasses, de protides, …

Elle contient des pectines qui a la propriété d’occuper un grand volume pour une valeur calorique très faible.

Elle est riche en :

  • vitamines A, B1, B2, PP, B5, B6,B9, C, pro-vitamine A ( Bêta-carotène 0,07 mg aux 100 g) et vitamine E ( 0,5 mg aux 100 g).
  • oses : dont le fructose
  • tanins hydrolysables et condensés
  • flavonoïdes dont la quercétine ( 4 mg/100 g) dans l’épicarpe ( épluchure), des flavonols dont la catéchine et pricyanidines, dihydrochalcones ( phloridzine).

Sa valeur calorique est de 52 kilocalories/100g soit 85 kcal pour une pomme de taille moyenne.

 

Ses propriétés

  • tonique musculaire
  • tonique nervin
  • diurétique
  • antirhumatismal
  • diminue le taux de cholestérol dans le sang
  • rafraîchissant
  • digestif,stomachique, protecteur gastrique
  • antiseptique intestinal
  • stimulant et décongestionnant hépatique
  • laxatif
  • dépuratif sanguin : élimine les métaux lourds et radioactifs
  • «  rajeunissant tissulaire »
  • anti-inflammatoire

Elle rend les dents blanches grâce à la présence d’acide oxalique.

La pectine est une sorte de gel qui emprisonne les graisses, régulant ainsi le taux de cholestérol.

Elle est très intéressante pour réguler le poids : elle a un faible apport calorique, elle a un effet de satiété et elle diminue l’absorption du sucre et du cholestérol.

Etudes

  • Une récente étude américaine démontre que manger une pomme tous les jours a un effet sur le système immunitaire, et une importante action anti-inflammatoire, probablement dû à la présence de fibres solubles et insolubles qui augmentent la production de l’interleukine 4 reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires.

Ces 160 femmes qui ont mangé leur pomme quotidienne pendant un an ont fait baisser le taux de mauvais cholestérol de 23 % et ont également perdu 1,5 kg en moyenne.

  • Une étude transpose aux êtres humains les résultats obtenus avec les rats de laboratoire.

La consommation quotidienne d’une pomme réduirait le risque de maladie d’Alzheimer et celle de Parkinson.

  • Une autre étude publiée dans la revue « Thorax » suggère aujourd’hui que les mères qui mangent régulièrement des pommes ( 4 par semaine) alors qu’elles sont enceintes ont moins de risques que les autres de mettre au monde un enfant asthmatique.

 

  • D’innombrables travaux sur la prévention du cancer ont été réalisés et notamment sur l’action bénéfique des procyanidines de pomme.

Dans la revue Nature, étude parue en 2000, il a été mis en évidence que les antioxydants contenus dans la pomme sont anticancéreux.

En effet, une pomme de 100 g contient 1500 mg de vitamine C. Additionnée à la quercétine, la catéchine, à l’épicatéchine, aux procyanidines ( tanins condensés) et à la pectine, ils réduisent ensemble de manière significative la croissance d’au moins deux types de cellules cancéreuses : celles du foie et du côlon.

En effet, les composés phytochimiques contenus dans la chair et la peau des pommes exercent un rôle protecteur sur les cellules de notre organisme vis-à-vis de la production de radicaux libres, processus néfaste impliqué dans la genèse des cancers.

Les indications de la pomme

  • fatigue physique et intellectuelle ( indiqué pour les sportifs : avant et après l’effort)
  • surmenage, convalescence, grossesse
  • anémie, déminéralisation
  • troubles ostéo-articulaires : rhumatismes, goutte, arthritisme,
  • troubles urinaires : lithiase urinaire, oligurie
  • en prévention de maladies cardiaques comme l’infarctus, de l’athérosclérose
  • problèmes hépatiques
  • désordres intestinaux : diarrhée, constipation, infections intestinales
  • troubles gastriques : ulcères et gastrites
  • herpès
  • états fébriles
  • affections bronchiques
  • insomnies, nervosité, maux de tête
  • obésité
  • diabète

Comment la consommer ?

Elles se consomment à toute saison.

Le matin : elle est dépurative.

Le soir : elle est laxative.

  • Crue

La meilleure façon de la consommer avec la peau. Celle-ci renferme 4 à 5 fois plus de vitamine C (10 mg à 100 mg).

Penser à les acheter bio et à les laver.

La diète aux pommes crues est stimulante de l’immunité, drainante, détoxifiante et anti-inflammatoire.

Réaliser des monodiètes de pommes à raison de 3 à 4 fois par an est très bénéfique pour la santé. Elle permet aussi de perdre du poids.

  • Râpée

Un peu brunie, comme entrée lors du repas, dans le cas de gastrite.

Contre aussi les diarrhées à raison de 500 à 1500g par jour en 5 prises

  • Jus

Utiliser en soins cosmétiques pour resserrer les tissus. Appliquer sur les zones ( visage, cou, poitrine, abdomen) que l’on souhaite voir raffermies.

  • Au four pour les otalgies
  • En compote
  • Infusion de pommes : couper 2 ou 3 pommes avec leur pelure pour 1 litre d’eau.

Porter à ébullition et laisser bouillir 15 minutes.

Filtrer et boire autant que l’on souhaite.

Soulage les bronchites, les rhumatismes et les affections intestinales)

  • Infusion de fleurs : 30 g par litre d’eau. Calme la toux.

C’est un fruit excellent pour la santé.

N’hésitez pas à en consommer à volonté !

 

Please follow and like us: