Les sucres naturels peuvent-ils remplacer le sucre blanc industriel ?

 

La consommation de sucre a augmenté d’une manière dramatique ces dernières années en Europe et en France.

Il y a 100 ans, les européens consommaient 2kg de sucre par an et par personne et aujourd’hui, ils en mangent près de 35 kg par an et par personne.

Les habitudes alimentaires ont bien changé : surtout depuis le développement de la nourriture issue de l’industrie agroalimentaire.

Les produits transformés et industrialisés nuisent à la santé car ils contiennent un excès de sucre, d’acides gras trans, des additifs, colorants et autres produits de synthèse .

Le sucre est un des ingrédients les plus utilisés et il se retrouve dans énormément d’aliments : bonbons, gâteaux, chocolats, céréales du petit déjeuner, pâtisseries, pain blanc,…

Il sert de récompense, de compensation, de douceur,…

Nous le savons aujourd’hui le sucre blanc est responsable de grands dégâts sur la santé : ce qui devient un problème majeur de santé publique, qui doit entre autre, faire face à l’obésité.

Quelles différences entre les différents sucres et dequelles alternatives naturelles disposons-nous ?

Tout d’abord, il est important de distinguer les sucres lents et rapides.

Les sucres, que l’on appelle les glucides, sont indispensables à notre santé puisqu’ils sont responsables de la production d’énergie.

On distingue :

  • Les sucres rapides qui ne sont pas stockés dans le foie et qui passent directement dans le sang.

Ils ont un index glycémique élevé : ils augmentent rapidement le taux de sucre dans le sang ce qui entraîne en quelques heures une somnolence, une fatigue, une baisse de la vigilance du cerveau, une chute des défenses immunitaires et du fonctionnement général de l’organisme.

Les bonbons, glaces, gâteaux, chocolats, confitures, représentent le sucre rapide.

Au contraire :

  • Les sucres lents passent par le foie pour être transformés et devenir les carburants de notre organisme.

Ils ont un index glycémique faible car ils se digèrent et s’assimilent lentement ne provoquant ni hyperglycémie ni effet délétère sur la santé comme les sucres rapides peuvent le faire.

Les céréales, les légumineuses, les féculents représentent cette catégorie.

Attention toutefois, à la façon de les préparer.

La cuisson des pâtes « al-dente »permet de ralentir la digestion des glucides, qui est trop rapide si les pâtes sont trop cuites.

Méfiez-vous aussi si vous en mangez de trop grande quantité.

L’organise stocke tous les glucides non utilisés.

A long terme, ils acidifieront le corps, encrasseront les tissus et deviendront sûrement des graisses toxiques.

Le sucre blanc : un produit à calorie vide

L’industrie agro-alimentaire a pris une trop grande place dans notre vie.

Elle propose essentiellement des produits transformés : des aliments modifiés, non naturels.

Souvent la matière première naturelle a été raffinée ( divisée, triée, séparée).

Tous ces composants intéressants pour la santé n’existent plus.

Après leur modification, on leur rajoute des additifs, des colorants, des conservateurs,…

Ils deviennent alors inertes sans vitamines ni oligo-éléments.

Il n’y a donc plus ni la qualité ni l’intérêt nutritionnel .

Les bonbons, les gâteaux, les chocolats, les confitures, les pâtes à tartiner, les céréales du petit déjeuner,les pâtisseries, les pains et tous les aliments comportant ce sucre blanc raffiné n’ont aucun intérêt pour la santé et sont même dangereux.

Sans compter tous les sucres cachés contenus dans de nombreux produits comme les chips, les plats préparés, les sauces et soupes toutes prêtes…

Le sucre blanc raffiné est partout.

Les différents sucres sont ils tous les mêmes ?

  • Le sucre blanc raffiné est obtenu à partir du jus de betterave ou de canne à sucre. Le raffinage a éliminé toutes « les impuretés » ( vitamines et oligo-éléments).
  • Le sucre roux a subi lui aussi un raffinage industriel mais il contient plus d’oligo-éléments mais pas de vitamines.
  • Le sucre complet est un extrait sec intégral du jus de canne à sucre. Seule l’eau est retirée. Tous les minéraux et vitamines du jus sont présents.

C’est un produit noble et utile pour la santé : il est à privilégier.

Son avantage est qu’il ne provoque pas de constipation.

Quels autres sucres pouvons-nous utiliser ?

Les sucres dits naturels doivent prendre toute leur place dans notre alimentation.

Tous ceux que la nature nous offre.

Petite astuce : il vaut mieux les manger à la fin du repas que tout le long de la journée.

  • Le sucre des fruits : tous qu’ils soient frais ou secs.5 sucres naturels (4)

La portion de sucre contenue dans les fruits est insuffisante pour provoquer une hyperglycémie. Leur digestion ne fait pas appel à la fonction pancréatique.

Ce sont les meilleurs facteurs nutritifs et les meilleures sources d’énergie.

Consommer des figues, des dattes, des raisins frais ou secs.

Vous pouvez utiliser des raisins secs pour sucrer vos compotes ou vos müesli du petit déjeuner.

Il faudra quand même les choisir non soufrés et non blanchis pour obtenir les effets souhaités.

  • Le miel5 sucres naturels (2)

Si il est de bonne qualité, il est un aliment de santé.

Les miels de montagne et des régions ensoleillés revitalisent et reminéralisent : ils sont à préférer!

Il est très riche en sucre mais il contient de nombreuses vitamines et sels minéraux qui lui confèrent de multiples vertus.

Il est à la fois énergétique, bactéricide, laxatif doux, antiseptique et cicatrisant.

Ses propriétés changent suivant la fleur butinée ( lavande, tilleul, …).

  • Le sirop d’érable est issu de l’eau de l’arbre.5 sucres naturels (3)

32% d’eau et 68 % de glucides le composent. A quantité égale avec le sucre, il contient 1/3 de calories en moins.

Il est antioxydant de par sa richesse en manganèse et en polyphénols.

  • Le sucre de bouleau : le xylitol.

Il a un très faible indice glycémique : pour 100g il amène 240 Kcal alors que le sucre classique apporte 1400 Kcal.

La sève de bouleau donne ce sucre de bouleau.

Elle est composée essentiellement des sucres ( 45 % de glucose, 50 % de fructose) et des oligo-éléments ( potassium, calcium, magnésium, potassium, silicium, zinc, manganèse…).

Ses propriétés : analgésique, anti-inflammatoire et diurétique.

  • Le sucre de coco est issu de la sève de la fleur de cocotier.

Ce jus, cuit et épaissi, devient un sirop.

Il est, lui aussi, à index glycémique bas et riche en antioxydants, vitamines et minéraux.

Il contient des vitamines du groupe B, potassium, magnésium, zinc et fer.

Nous pouvons consommer moins de sucre : il suffit de se tourner vers les fruits frais ou secs qui ont un goût savoureux et qui sont bons pour la santé. Bien sûr, il s’agira de les choisir de bonne qualité et bio.

Nous avons aussi la possibilité de choisir des sucres de qualité pour réaliser nos pâtisseries, gâteaux, smoothies, compotes, ou autres desserts.

Il existe aussi de nombreuses confiseries réalisées avec du miel ou autres sucres naturels.

Il y a des solutions bien meilleures pour notre bien-être : il faut juste prendre de nouvelles habitudes.

Le sucre industriel est un véritable fléau pour la santé : hyperglycémie, surmenage du foie, obésité, excitation du système nerveux, fermentation intestinale, activité intellectuelle et physique ralentie, troubles de l’immunité et bien d’autres encore.

Il y a des alternatives alors pourquoi s’en passer ?

 

Please follow and like us: